PILOOSKI – 9 (CD compilation)

visu_compilation

PILOOSKI – 9 (CD Compilation)
500 CD COPIES

Irresistible DJ, enlightened publisher (the Dirty Edits series) and machiavellian composer (Discodeine), Pilooski offers his first compilation, soberly entitled “9”, with 18 tracks unearthed from the vaults of his memory. Each title chosen here calls forth either a specific memory, a vague idea, or the rough draft of a story. Who knows. Together they form a secret story, to which Pilooski alone holds the keys. Here’s what he has to say about it: “there’s no real theme at play, 9 is more of a mixtape, a collection of forgotten classics. Rather than an exercise in obscure references, it’s a mixture of moods, something eclectic. If I had to sum it up, I’d say I was trying to unite the ‘prototypes’ of each genre. Hence, 1 hour of sensual, spit ’n’ sawdust sounds, from semi-failed Soul slow ballads to a slice of Italian new-wave, from a tropical disco track to some Greek spoken word via a bit of Scandinavian melancholy, and true Texan sensuality, some unfold with raw humility, others rise unabashed… »

Dj imparable, « éditeur » éclairé (la série des Dirty Edits) et compositeur machiavélique (Discodeine), Pilooski fait surgir avec sa première compilation, sobrement intitulée « 9 », 18 morceaux de sa mémoire. Chacun des titres sélectionnés ici est peut être un souvenir particulier, une idée diffuse ou l’esquisse d’une fiction. Allez savoir. Leur somme compose une histoire secrète dont seul Pilooski a les clefs. Il nous les livre ainsi: « il n’y a pas vraiment de thème abordé ici,  je vois plutôt 9 comme une mixtape, une compilation de classiques oubliés. Pas de course à l’obscurité, mais plutôt un mélange d’humeurs, quelque chose d’éclectique. Si je devais résumer, je dirais que j’ai essayé de réunir des “prototypes” dans tous les genres. Soit une heure de musique sensuelle et bricolée où l’on trouve des slows de soul un peu ratés, un morceau de new wave en italien, un autre de disco exotica, du spoken word grec, de la mélancolie scandinave, de la sensualité texane, certains avancent en toute humilité, d’autres surgissent en frimant… »

Artwork : Laurent Fétis & Sarah Martinon